Ventoux Sympa - Ventoux Méchant...

Publié le par Eric Le Monde des cyclosportives

Ce week-end, j'étais à Bédoin, en famille.

Et j'en ai profité pour faire 3 montées du Géant de Provence.

1 Vendredi chrono

1 Samedi en souplesse (34x29)

1 Dimanche aux sensations.

 

Bien entendu c'est la météo qui jouera les arbitres... et les prévisions n'étaient pas très optimistes...

 

Le deal est très simple, il faut que je sois revenu de ma sortie à 9 h 00... donc un départ avant 7 heures de Bedoin est nécessaire et obligatoire !

 

- Le Vendredi, réveil à 6 h 15, un petit café et je m'élance vers 6 h 45, pour faire 15 minutes d'échauffement avant d'attaquer "la bête".

Il n'y a pas un brin de vent, les conditions sont optimales pour un chrono.

 

A 7 h 00 je déclenche le chrono dès la sortie de Bédoin, après le rond point.

Et là, tout de suite, je me rends compte que les jambes n'y sont pas... ça va être dur...

 

Avant le célèbre virage de Ste Esteve, j'ai un peu la tête qui tourne... vite je devine que je n'aurai pas du partir à jeun...

Bref, rien ne va... mais j'ingurgite vite une pâte de fruit et je ne baisse pas de régime.

Dans la partie Ste Esteve - Chalet Reynard, j'ai de très mauvaises sensations, et je n'arrive pas à tenir le 34x23... je reste donc en 26, et même j'ai parfois envie de passer en 34x29...

 

Dans la partie finale, je suis très déçu car la météo était idéale... pas de vent !!!

 

Au sommet, arrêt chrono : 1 h 30'30sec.

Bon, je sais que je peux nettement descendre en dessous... ce sera pour une autre fois.

Déçu car pour la cyclosportive "La Ventoux", je monte en 1 h 33 ou 34, et en m'économisant...

Je pensais sincèrement passer nettement en dessous des 1 h 30... ce sera pour une autre fois !

 

- Le Samedi, changement de décor... cette fois ci le Ventoux est nettement moins accueillant... Chapeaux noir et vent glacé.

Départ à la même heure, mais avec quelque chose dans le ventre cette fois ci !

Et appareil photo dans la poche !

023.JPG

 

Aujourd'hui, je monterai en souplesse, sans chrono, et avec le vent...

 

025-copie-1.JPG

 Pourtant, dans la foret, tout ce passe tranquillement, mais...

 

 

029.JPG

Dès qu'on en sort, on entend le souffle du mistral...

 

032.JPG Après Chalet Reynard, changement d'ambiance, je vais bientôt rentrer dans le brouillard, le vent parfois est très fort et surtout glacial.

 

 

033.JPG

 Plus que quelques mètres et je vais passer dans le brouillard.

 

 

 

034.JPG

Bon... et bien voilà... j'y suis...

 

Maintenant plus de photo, je me concentre à bien tenir le guidon car les rafales sont puissantes.

Mais j'ai surtout très froid... je me maudis de n'avoir pas pris plus de vetements...

A 2 km du sommet, je panique... je suis littéralement congelé...

 

Demi-tour... le Ventoux ne veut pas de moi aujourd'hui... et je n'ai pas le courage de l'affronter...

 

La descente jusqu'à la foret est très dangereuse à cause du mistral.

 

De retour au pied du Ventoux, des dizaines de cyclos s'élancent, parfois en cuissard et maillots courts !!!

J'hallucine !!!

 

- Dimanche, pas d'appareil photo, du soleil et un mistral bien plus fort que la veille...

Je décide d'entrée de ne faire "que" Chalet Reynard".

Une bien belle montée en 34x23 - 26, de très bonnes jambes, certainement mes meilleurs sensations du week-end.

 

 

Voilà, mon petit stage sur les pentes d'un Hors Catégorie se termine... un peu tronqué par la météo, mais ici c'est le mistral qui décide...

Donc un Ventoux, un "presque Ventoux" et un Chalet Reynard...

 

Je regrette surtout d'avoir fait le "parisien" le samedi, un blouson aurait suffit pour finir...

 

 

 

 

Publié dans Saison 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yann 18/05/2010 22:38


un ventoux, un "presque ventoux", un chalet reynard. Heureusement que tu restais pas 4 jours, tu te serai arrété au 1er bistro.


Eric Le Monde des cyclosportives 19/05/2010 14:01



Pas faux...


... mais à 7 h00, tout était fermé !!!



Laurent 18/05/2010 21:24


Tu n'as pas fais le "parisien", tu as juste été raisonnable. Je ne sais que trop que lorsque le Ventoux ne veux pas de toi il ne sert à rien d'insister. Tu n'aurais peut-être même pas pu finir sur
le vélo à partir du col des Tempêtes ou te faire mal en finissant à terre à cause du mistral.

Par contre partir à jeun... A éviter sur la Marmotte !

A+


Eric Le Monde des cyclosportives 19/05/2010 14:00



Tout à fait... pour la Marmotte, j'ai mes bonnes vieilles recettes.


Le Ventoux m'a demandé ou tu étais passé, on lui a dit que tu étais parti dans le "nord" !!!


A plus !