Et maintenant ??? Les Copains d'abord !!!

Publié le par eric

La récup après l'Ardechoise a été parfaite.


Grâce à de bons étirements, une bonne réhydratation de suite après la course. Aussi après avoir ingurgité la boisson récup de chez Décathlon qui je le sens, est plutôt efficace.


La semaine qui a suivit, j'ai roulé tranquille seulement le mercredi, 2 heures à faible intensité. Après cette petite période de repos, les jambes et le cardio répondaient à la perfection, et aucunes traces de fatigue n'étaient perceptible.


Le lendemain (jeudi 25) je me suis farci une montée chrono de Salvaris, en 8'31 soit à 30 secondes de mon record. Mais l'essentiel était de faire une piqûre de rappel en ce qui concerne le haut rythme.


Le week-end dernier, c'était repos total et virée en bord de mer en famille.


Puis ce mardi 1 juillet, j'ai repris le vélo pour une sortie d'intervalles en puissance en bosse. 12 x 45 secondes à bloc en puissance (60 t/min) puis 30 secondes "récup" mais en ne montant que d'une dent seulement. Du coup l'intensité cardiaque et l'allure baisse, mais la cadence augmente (50 t/min).


Dans ce type d'intervalles qui doit se faire dans une longue bosse assez dure, jamais les jambes ne cessent d'être en résistance musculaire. On prend vite les grosses cuisses et le cardio est bien entendu dans le rouge lors des 45 secondes à bloc, mais il ne descend guère lors des 30 secondes qui n'ont de récup que le nom...

Cette sortie est cependant resté très courte, moins de 2 heures en comprenant l'échauffement et le retour au calme à la maison.


Aujourd'hui, ce sera plus cool, 2 heures de vélo en vélocité et sur un parcours vallonné. Un sprint violent en haut de chaque bosses.


Enfin samedi, j'irais décrasser quelques minutes sur le plat. Tranquille.


Et ce sera normalement bien préparé que je serais au départ des Copains ce dimanche 5 juillet.

Je n'ai fait cette cyclo qu'une seule fois, bien qu'étant à 1 heure de chez moi, les Copains souffraient jusqu'alors de la concurrence de la Marmotte.


Mais depuis l'an dernier, j'ai réalisé à quel point la Marmotte était "pourrie" par les cyclo-pollueurs, un honte pour notre sport. J'étais écoeuré de voir les images des routes mythiques du Glandon et du Galibier, souillées par des papiers gras et tubes énergétiques, sur des kilomètres... il n'y a qu'à la Marmotte qu'on voit ça !


Pourtant Sport communication milite pour faire prendre conscience aux cyclos de ne rien jeter... mais toutes les années, c'est à la Marmotte que le spectacle est désolant.
Pour mémoire, je vous renvoie à mon évalutation de la Marmotte LA MARMOTTE : La légende du cyclosport


C'est pourquoi je suis heureux de retrouver les Copains, une cyclo des plus conviviales, au circuit magnifique. L'accueil est superbe et la sécurité et les prestations sont au top.


J'espère être à la hauteur de mes ambitions pour cette cyclo bien plus courte qu'à l'Ardechoise, ou je ne chercherai pas à gérer cette fois ci.


La stratégie sera donc différente, j'essaierai de suivre coûte que coûte les costauds de devant jusqu'à craquer, puis je resterai dans mon groupe pour espérer faire le meilleur classement possible.


En espérant que cette fois ci la météo soit clémente... s'il vous plait, ni pluie ni vent !

Publié dans Saison 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article